Rémunération des comptes courants d’associés : Baisse des taux de rémunération et augmentation des taux d’imposition !

Dès lors que le capital social est totalement libéré, la déduction des intérêts versés aux associés à raison des sommes qu’ils laissent ou mettent à la disposition d’une société, quelle que soit sa forme, en plus de leur part en capital, est admise dans la limite d’un taux d’intérêt maximal.
Sur la denière période nous subissons les conséquences croisées de deux évolutions: La baisse des taux de rémunération et la hausse de la fiscalité pour les bénéficiaires personnes physiques.
La baisse de la rémunération est sévère ! Pour autant l’usage et la rémunération des comptes courants d’associés reste primordiale et doit être combinée avec les stratégies de rémunération et de distribution au profit des dirigeants…