PAS (Prélèvement à la source de l’IR) : Pas une année blanche mais un revenu blanc !

Décidément, la formule de l’année blanche est malheureuse…
Elle ne clarifie pas les opportunités qui s’offrent à l’entrepreneur en 2018, grâce à l’instauration du PAS (prélèvement à la source) en 2019.
Il n’y aura pas d’année blanche, soit une année pendant laquelle nous n’aurions pas d’impôt à acquitter.
Il y aura un revenu blanc : le revenu appréhendé en 2018, s’il est réputé normal, ne sera pas imposé.

2018, Année blanche et cotisations Madelin Comment résoudre l’équation ?

Les produits d’épargne retraite tels que le PERP ou le Madelin ouvrent droit à un avantage fiscal lors du versement (par la déductibilité des primes versées dans la limite d’un certain plafond). En revanche, in fine, lors du dénouement en rente, les revenus seront fiscalisés. Il est donc primordial de s’assurer que l’avantage fiscal obtenu lors du versement des cotisations soit suffisant pour compenser la fiscalité de la rente à terme.

Que faire avec un PERP en 2018 et en 2019 ? Année blanche ou année noire ?

Avec le report de l’entrée en vigueur du prélèvement à la source en 2019, l’année « blanche » correspond désormais à 2018. A ce titre, l’imposition de la majeure partie des revenus perçus en 2018 sera annulée par le crédit d’impôt modernisation du recouvrement (CIMR). L’année 2018 est donc légitiment source d’interrogations sur plusieurs points : Quels sont les revenus non couverts par le CIMR et donc taxés en 2019 en sus du P.A.S. ? Quels impacts auront les cotisations en épargne retraite ?

PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2017: Encore des nouveautés…

En complément du projet de loi de finances et du projet de financement de la sécurité sociale, un troisième texte (Projet de loi de finances rectificative pour 2017) vient d’être déposé sur le bureau de l’Assemblée Nationale. Nous vous proposons un résumé rapide des principales mesures. Le débat parlementaire devrait en outre enrichir le texte.