Cession d’usufruit… Comment calculer les droits de mutation ?

Dans une récente décision, la Cour d’appel de Paris a retenu que le barème fiscal de l’article 669 du CGI est applicable aux cessions d’usufruit viager d’immeubles sans distinguer la qualité du cédant qui peut être une personne physique ou une personne morale.

Rachat de trimestres : Comment évaluer leur rentabilité?

Le régime général (ainsi que d’autres régimes) permet aux assurés de racheter des trimestres afin de compléter leur carrière. La terminologie officielle est le Versement pour la Retraite. Cela est-il une bonne affaire? Tout dépend….. ANALYSE par VALERIE BATIGNE

Fiscalité de la transmission à titre onéreux des PME Céder des titres ou des actifs ? Un choix délicat !

Depuis la réforme du régime des plus-values sur titres (Loi de finances pour 2013), l’imposition au titre de l’impôt sur le revenu peut s’avérer limitée en raison des abattements pour durée de détention et parfois de l’abattement complémentaire de 500 000 € en cas de départ à la retraite. Dans le cadre d’une cession d’entreprise, ce dispositif fiscal s’avère pertinent si la vente porte sur les titres sociaux, il en va différemment si la cession porte sur le fonds commercial détenu par la société. Cette distorsion fiscale selon l’objet de la vente peut alors s’avérer une arme de négociation pour l’acheteur qui pourrait proposer une offre différenciée selon que l’acquisition porte sur les titres sociaux ou les actifs de la société d’exploitation. ANALYSE STEPHANE PILLEYRE