Approche du Chef d’entreprise : la clé différenciatrice des flux professionnels

Face aux changements incessants de législation, les chefs d’entreprises et leurs conseils s’interrogent sur les stratégies à mettre en place afin d’optimiser la gestion de leurs flux. Doivent-ils capitaliser leur épargne en dehors ou à l’intérieur de la structure sociétaire ? Nous avons demandé à PIERRE YVES LAGARDE de nous livrer son analyse…

Modalités d’imposition des plus-values immobilières supérieures à 50 000 €: Explication de texte par Bercy…

La dernière loi de finances rectificative pour 2012 a institué une taxe sur les plus-values de plus de 50 000 €, résultant de la cession d’immeubles, de droits réels immobiliers ou de titres de sociétés à prépondérance immobilière, autres que celles résultant de la cession de terrains à bâtir ou des droits s’y rapportant. L’administration a détaillé le champ d’application et les modalités de calcul de cette taxe.

Modalités de détermination des plus-values immobilières: Du nouveau pour les cessions réalisées à compter du 1er septembre 2013

RECTIFICATIF VOIR NEWSLETTER 125
Bercy innove en commentant une loi qui n’existe pas encore ! A compter du 1er septembre 2013, les modalités de décompte de l’abattement pour durée de détention sont modifiées. L’abattement sera déterminé de manière différente selon qu’il s’agira de calculer l’impôt sur le revenu ou les prélèvements sociaux (au taux de 15,5%)
En outre pour une période transitoire d’une année (du 1er septembre 2013 au 31 août 2014) un abattement exceptionnel est applicable. Il s’agit d’un abattement exceptionnel de 25 % appliqué pour la détermination du montant imposable à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux !
Pouquoi faire simple, quand on on faire compliqué ?
Démonstration avec application chiffrée…